Menu

Peter roulait sur une route étroite et boueuse en direction de la ville d'Embu. Au cours des cinq dernières années, il avait fait vivre sa famille uniquement grâce à son entreprise de livraison. Il avait loué un pick-up et l'utilisait pour transporter les produits frais des agriculteurs de son village, avant de les livrer à un marché en plein air.

 

Alors qu'il s’approchait d'un virage, il vit un               énorme camion roulant vers lui à toute vitesse.              Une colline rocheuse se trouvait sur l’un des côtés           du chemin et une vallée s’étendait de l'autre côté.          Son unique chance d’échapper à la catastrophe, était       de stopper son véhicule et de prier pour que le     chauffeur du camion appuie rapidement sur les freins      de son véhicule. Malheureusement, l’histoire ne s’est    pas déroulée ainsi. Un terrible bruit retentit lorsque       son pick-up atterrit dans la vallée.

 

Peter se réveilla dans un petit lit d'hôpital, grimaçant       de douleur. Il regarda lentement la pièce autour de lui      et remarqua seize autres patients également            allongés dans leur lit. Un énorme panneau était placé     au-dessus de l'entrée de la pièce, indiquant : «Service    des urgences et des accidents».

Alors que Peter essayait de s'asseoir, il se rendit        compte qu'il était sous perfusion et avait des points         de suture sur le ventre. "N'essayez pas de vous    débattre", lui conseilla le vieil homme le plus proche       de lui. "Mais où suis-je?" Demanda Peter nerveusement.

"Vous êtes à l’hôpital Kijabe Mission, à Nairobi", répondit le vieil homme avant de s'approcher de Peter. «J'ai entendu dire que vous aviez été victime d’un terrible accident. Vous avez eu beaucoup de chance, un conducteur bien intentionné vous a déposé ici il y a deux jours de cela » continu a-t-il avec empressement.

Peter se demanda si ses parents et sa femme dans le terme de sa grossesse savaient où il se trouvait et ce qui lui était arrivé. Ses pensées le firent paniquer et il essaya de sauter hors du lit avant de constater qu'il ne pouvait plus utiliser ses jambes. Il s’écroula soudainement sur le sol. Il put entendre des voix résonner au loin appelant une infirmière, juste avant de s’évanouir.

Quand il se réveilla une infirmière se tenait à côté de lui, elle avait un regard noir. «Si vous essayez de vous encore de vous lever ne serait e qu’une fois, je vous jetterais moi-même hors de cette salle !», Dit-elle sévèrement. "Ne réalisez-vous pas à quel point vos blessures sont graves ? » Lui demanda-t-elle. "Je suis désolé... j'ai vraiment besoin de contacter ma famille. Savent-ils que je suis ici ? " Balbutia Peter.

"Oh oui, votre mère était là hier et elle a parlé aux médecins. Ils lui ont dit que vous vous êtes cassé les deux jambes durant l'accident et que vous aviez besoin d'une intervention chirurgicale en toute urgence. Mais, cela coûterait environ 300 000 shillings kenyans", lui explique-t-elle avec beaucoup plus d'empathie.

Il avait le cœur serré d’un chagrin accablant. Il savait pertinemment que sa famille n’avait pas les moyens de payer des frais médicaux aussi élevés. L'infirmière ajouta également qu'il devait payer pour le lit qu'il occupait et pour les médicaments qui lui avaient été administrés.

S'il vous plaît, laissez-moi appeler ma mère," supplia Peter. "Il y a un téléphone fixe à votre disposition à la réception, mais vous êtes beaucoup trop faible pour vous lever et sortir de la pièce pour le moment. «Écoutez, je ne suis pas censée faire ça, mais je vais vous laisser utiliser mon téléphone portable pendant dix minutes, c’est d'accord ?» Lui murmura-t-elle. Peter acquiesça rapidement et la remercia.

Sans perdre une seconde, il composa le numéro de sa mère et se sentit soulagé d'entendre sa voix à l'autre bout du fil. Après lui avoir promis qu'il allait bien, ils discutèrent des coûts pour l’opération de chirurgie. Peter se sentait totalement impuissant face à ce problème, il ne pouvait pas régler ses propres factures d'hôpital et savait qu'il devait trouver rapidement une solution. Sa mère commença à sangloter et lui révéla qu’à l’entente de cette terrible nouvelle, son père avait fait une dépression nerveuse et se remettait lentement dans leur maison faute de moyen financier pour aller dans un hôpital. Elle ajouta également que sa femme qui est très proche de son terme essaye de faire face à cette situation difficile.

Après l'appel téléphonique, Peter sut qu'il devait agir rapidement. Lorsque l'infirmière vint vers lui, il tenta de la convaincre de réunir les médecins en charge de sa chirurgie, dans l’espoir de pouvoir discuter avec eux du problème. Elle hésita dans un premier temps, puis céda à sa demande et les appela.

Peter leur demanda avec beaucoup de détermination d'envisager un prêt pour son opération, pour lui permettre d’avoir assez de temps pour réunir les fonds nécessaires pour payer ses factures. "Monsieur, vous devez savoir que nous sommes dans un hôpital public, le paiement doit d'abord être effectué dans sa totalité avant que tout traitement majeur soit fait", déclara le docteur King'ara.

"Oui je comprends docteur, cependant je vous donne ma parole que la facture sera payée dans sa totalité avant que je quitte cet hôpital", ajouta Peter d’un ton déterminé. Après une longue délibération, les deux médecins acceptèrent la requête et décidèrent de faire l'opération.

Pendant ce temps-là, la mère de Peter passait des nuits blanches, allant de maison en maison dans leur village, pour demander de l'aide à la communauté. Beaucoup acceptèrent de contribuer pour la cause de Peter avec le peu d'argent qu'ils avaient épargné. Quelques jours après l'opération, elle pris un bus pour Nairobi et se présenta à l'hôpital avec un petit sac rempli de pièces. Grâce à ses voisins, elle pouvait payer les trois quarts des frais de chirurgie de Peter.

Des larmes de joie coulèrent, lorsque mère et fils se retrouvèrent. Peter fut également soulagé de constater qu'elle avait réussi à réunir une grande partie de la somme à payer. Mais, cependant, il ne pouvait quitter l'hôpital avant d'avoir fini de payer la totalité des factures.

Pour la mère de Peter, elle avait encore une nuit d'insomnie quand son mari, qui se remettait lentement du choc, essayait de la réconforter du mieux qu’il pouvait. Le jour suivant, il pris leur seule vache et alla la vendre au le marché. Il rentra chez lui avec 80 000 shillings kenyans en poche disant à sa femme à bout de force "Allons récupérer notre fils".

Arrivé à l’hôpital, Ils ont payé le solde de la facture et ont acheté une chaise roulante pour Peter. De retour au village, tout le monde était content de revoir le jeune homme et de se relayer pour visiter leur maison. Peter assurait aux villageois qu'il marcherait de nouveau et retournerait au travail. Il révéla qu’il rêvait d'acheter sa propre camionnette et de développer son entreprise de livraison. Bien qu'il eût vécu une horrible tragédie, Peter était déterminé à réaliser ses rêves et accomplir ses devoirs envers sa famille.

 

 

1Bankq4all

1banq4all is a dynamic startup powered by a lot of inspiration and an even greater potential. Let us show you why we are so excited and delighted by the idea and why you should also get involved.

 

1banq4all Founding Association
Oberwilerstr. 35
CH-4054 Basel

Connect with us